Intéressé par la newsletter pgav ?    
 
Sélectionnez un événement
Événement | Expositions en partenariat avec la FNAC
Expositions en partenariat avec la FNAC

A Louvain-La-Neuve:

Griet Hendrickx (°1983).
En 2006, elle obtient son diplôme du Narafi (Bruxelles). Mais bien plus encore que ses études, Griet Hendrickx considère le monde comme sa véritable source d’apprentissage. Lors de ses nombreux voyages, elle s’est passionnée pour les gens dont elle a parcouru le pays : elle a voulu raconter leur récit. Aujourd’hui, Griet Hendrickx se concentre principalement sur l’Afrique de l’est. Elle y crée non seulement ses propres récits, mais y réalise aussi des reportages en collaboration avec différentes associations à but non lucratif. Tout part d’une impression positive. Dans ce cadre, la simplicité, la sobriété et le respect mutuel sont des éléments centraux. Une photographie lente, avec une attention toute particulière portée à l’esthétique…



L’exposition présente des portraits pris dans la région instable des Grands Lacs. Des portraits de patients du Congo de l’est, du Rwanda et du Burundi, dressés par et pour la vie. Bien que les situations qu’ils décrivent soient souvent poignantes, ces portraits se caractérisent par une grande dignité. Fiers, la tête haute et animés d’une force de vie qui ne faillit jamais : voilà comment ces individus affrontent le futur. 

Cette série a pu voir le jour grâce à la collaboration de Médecins Sans Frontières.


A Brugges:


Wouter Van de Voorde est un belge contemporain dans l’Australie
contemporaine mais ses images portent plutôt la signature de
l'Amérique du 20ième siècle. Les photos que Van de Voorde réalise de
l'autre côté du monde trouvent leur origine dans l'étonnement pour son
(nouvel) environnement et ont un caractère cinématographique, intriguant
et souvent étrange.



Du banlieue nocturne australien, sur les vertes étendues féeriques
jusqu'au rude outback de Mad Max. Van Voorde nous le montre avec tant de
sentiment pour l'atmosphère et de suspens que l’on a l'impression qu'il
n'y a plus de frontière entre réalité et fiction. De temps en temps, Van
de Voorde dirige son objectif vers les animaux. Il semble alors se
fondre dans la peau d'un taxidermiste à sa façon de geler et paralyser
ses sujets. Les hommes ne sont pas souvent présents sur ses images. Mais
quand il les montre, ils semblent sortir d'un film super-8 silencieux
sur leur vie. C'est un détail isolé de l'existence d'un inconnu
méconnaissable qui, d'abord, surprend le spectateur, puis l'inquiète,
mais surtout impose des questions.

Le photographe Van de Voorde réussit à créer un nouveau contexte
particulièrement fascinant.

www.woutervandevoorde.com